La posture "sans intention"

/ coaching, facilitation

Améliorer les rouages

La posture « sans intention » est une composante principale de la posture du coach systémique, avec celles de l’écoute et du silence.

Lorsque le coach écoute son client, une question peut émerger. Si elle n’a pas d’intention particulière à l’égard du contenu de son client, alors elle peut être posée. Par contre, si le coach a une intention, alors il la retiendra car elle risquera fort d’être perçue comme une suggestion par son client. Il serait alors dérangé dans son libre cheminement.

Nous rencontrons aussi cette posture sans intention dans d’autres cadres.

Dans les Écoles Démocratiques, où les enfants sont libres de cheminer dans leur apprentissage à leur rythme et dans les directions qu’ils souhaitent, l’adulte est invité à se retenir de proposer quelque chose, une activité, un apprentissage, s’il a en lui l’intention d’élever, d’amener « à son niveau », les enfants. Tirer sur le grain de riz pour qu’il pousse plus vite en quelque sorte. Lorsqu’il y a cette intention, l’enfant la perçoit et ça pourrait le déranger. Par contre, si l’adulte a juste envie de vivre quelque chose au moment où il le propose aux enfants, qui sont toujours libres de refuser, alors ils vivront librement une belle expérience. Dans ces écoles, l’intention de transmettre est remplacée par le désir de partager, sans intention.

Dans le cadre de la facilitation d’un Cercle Restauratif - un processus de gestion des conflits adapté pour un collectif - , le facilitateur, garant du processus, n’a aucune intention de résoudre le conflit, d’orienter une quelconque résolution dans un sens ou dans un autre, il ne prend pas parti, ni pour, ni contre. Il reste en dehors du contenu de ses clients. S’il commençait à donner son avis, ou à poser une question avec intention, là encore, le groupe pourrait alors être dérangé par son propos. Il est juste à l'écoute des autres et connecté à l'humanité de chacun. Eux cheminent et creusent librement dans leur conflit pour en tirer pleinement partie et voir les solutions qui émergeront de leurs échanges.

Cette posture « sans intention » permet vraiment d’accompagner l’autre en lui laissant toute la place dont il a besoin pour avancer, pour grandir, pour s’exprimer sans contraintes et atteindre les résultats qu’il se sera fixés lui-même.

Connaissez-vous d’autres endroit où la trouver ? Si oui, je serai ravi que vous me le partagiez.

Next Post Previous Post